Exposé sur la photo au flash

Généralités :

- Permet de photographier quand la lumière ambiante naturelle ou artificielle ne suffit pas.

La Montée en ISO Sans Grain sur l'image des appareils photo récents diminue l'intérêt du flash dans cette fonction.

- Mais, Sa portée est Limitée. Impossible d'Eclairer tout 1 paysage.

- Capacité Créatrice en rendant visible sur l'image son action. High key...

- Attention de ne pas « Aplatir » l'Eclairage en Supprimant l'ambiance de la photo.

Attention à l'Effet « Fromage blanc » quand le flash éclaire de face et de trop près le sujet.

Attention à l'Effet « Yeux rouges ».

- Permet de Déboucher les Ombres en apportant une source de lumière supplémentaire.

- Equilibre la Température de Couleur en donnant 1 Eclairage Type « Lumière du jour ».

Réglage Balances des Blancs sur « Flash ». Concourt à Diminuer les Dominantes Couleur.

- Fige le Mouvement.

 

Lien :

- Cours – Photophiles «  La photo au flash »

La photographie au flash

------------------------------------------

Règle des Angles d'éclairage :

 

------------------------------------------

Cellule d'Auto-déclenchement :

- Toute Petite Boîte à fixer sur le Sabot du flash. Permet au flash d'être déclenché à distance par l'éclair d'un autre flash.

- Les flashs très évolués sont déjà équipés de cette cellule auto-déclencheuse. A l'aide du flash intégré à l'appareil, dit "flash maître", il est possible de faire déclencher autant de flashs "esclave" que l'on veut. Cela remplace l'open flash dans les cas simples.

------------------------------------------

Calcul du Diaphragme :

- NG = D x f où D = Distance flash-sujet et F = ouverture du diaphragme

- ex :

Le Diaphragme nécessaire à l’exposition correcte, à l’aide d’un flash de NG = 36, d’un sujet placé à 4 m sera :
36 = 4xf ou f = 36/4 = 9

- ex :
Si on utilise le flash intégré de son boîtier reflex dont le nombre-guide est NG = 12 pour un sujet situé à 8 m, on obtient :
F = 12/8 = 1,5

------------------------------------------

Flash ave Diffuseur :

- Adoucit la Lumière trop dure du flash, Placer devant la fenêtre du flash un linge blanc, du papier calque…

Certains flashs sont vendus avec leur propre diffuseur.

Plusieurs marques accessoires photo commercialisent une sorte de ballon gonflable à placer devant la fenêtre et qui joue le rôle d'un vaste réflecteur diffuseur qui transforme le flash en une mini boite à lumière.

On peut Renvoyer la Lumière du Flash vers l'Intérieur d'1 Parapluie Réflecteur Argent – Doré (réchauffe la Lumière).

------------------------------------------

Calcul de la Distance :

- D = NG/f = Distance maximale d'éclairage correct du flash ou portée du flash.

- ex :

Pour 100 ISO au Diaphragme f/8 D = 36/8 = 4,5 m
Si on veut augmenter la distance, il faut ouvrir le diaphragme. Il s'en suit une réduction de la profondeur de champ :
D = 36/3,6 =10 m

Au dos du flash, se trouve un calculateur permettant de trouver rapidement la distance en fonction du diaphragme et de la sensibilité.

------------------------------------------

Loi des Carrés Inverses de la Distance :

- 1 Sujet à 10 m de Distance ne reçoit qu'1/4 de la Lumière que le même sujet situé à 5 m.

------------------------------------------

Pour un Equilibre plus naturel :

- Les techniques décrites ici égalisent parfaitement la lumière et donnent un résultat souvent trop plat.

Pour un rendu plus naturel, il est souhaitable de sous exposer légèrement le 1ier plan sans modifier le fond.

-
Pour cela, 3 méthodes :
- Système très évolué autorisant le réglage de l'écart entre éclair et lumière du jour. Afficher 1 Correction de –1/2 diaphragme.
- En Manuel, Afficher la Vitesse de synchro et Diaphragme pour 1 Exposition correcte du fond. Mettre le flash en TTL et placer le Correcteur d'Exposition du boitier sur –1/2. Le système TTL tiendra compte de cette sous exposition mais le rendu du fond ne sera pas altéré.

- La seule lumière solaire, avec 1 Réflecteur tenu par 1 assistant, peut facilement déboucher les ombres disgracieuses et contrôler sur le vif l'effet produit. Le résultat est alors sans surprise et les réglages d'une extrême simplicité.

------------------------------------------

Flash en Extension (déporté) :

- Améliore grandement le Rendu des photos au flash.

- Relier le flash au boîtier par l'intermédiaire d'1 cordon de liaison électrique de la marque.

- On peut ainsi éloigner le flash et créer un éclairage oblique moins plat que celui du flash sur le boîtier. Un réflecteur blanc (carton, polystyrène) placer près du sujet permet d'atténuer les ombres.

------------------------------------------

Fill-in :

- Technique à utiliser quand sous un éclairage naturel le sujet principal situé au 1ier plan est moins éclairé que le fond ou comporte des ombres très marquées.

- C'est le cas de :
- personnage en contre-jour
- de personne portant un chapeau en plein soleil
- de personne en sous-bois (taches de lumière)..

- Cette technique consiste à envoyer un éclair de flash juste suffisant pour déboucher les ombres. Elle n'est efficace que pour un sujet très proche (puissance limitée du flash).

------------------------------------------

Flash Intégré :

- Diffuseur de lumière genre Lumiquest SoftScreen. Prix : 15 €.

------------------------------------------

Light Painting (« Ecriture avec la lumière ») :

- Ambiance Nuit. Appareil photo sur Pied. Etre habillé en couleurs sombres.

- Laisser entrer la lumière pendant 1 à plusieurs minutes : Etre en Pose B, l'Obturateur reste Ouvert (le Capteur – le Film reçoit de la Lumière) tant que le Déclencheur est Appuyé.

- Eclairage Flash Externe (pas le Flash intégré à l'appareil photo) :

Se déplacer dans la scène Flash externe à la main. Déclencher à plusieurs reprises le Flash en différents endroits de la scène.

- Eclairage Continu :

Lampe torche Lumière Blanche ou Colorée. Se déplacer lentement pour que le Capteur Enregistre les Faisceaux de Lumière Traduits par des Raies de Lumière sur la photo. Des Figures géométriques très élaborées peuvent être réalisées.

------------------------------------------

Multi-Flashs :

- Utiliser plusieurs flash pour éclairer un même sujet revient très vite à se constituer un mini studio. - Les cellules d'auto-déclenchement sont d'une grande fiabilité mais il n'est guère possible de maîtriser le dosage de la lumière.
- On peut relier les flashs par des câbles et travailler en TTL. Cela fonctionne très bien avec le flash intégré et un flash en extension, mais si on passe à trois flashs, l'automatisme risque de cafouiller.
- L'automatisme sans cordon améliore beaucoup la situation en évitant de se prendre les pieds dans les câbles mais au niveau de l'exposition, c'est tout aussi aléatoire.
- Il reste la méthode qui fait appel au flashmètre utilisé avec plusieurs flashs équipés de cellules d'auto-déclenchement. Le petit flash intégré servant de flash "maître". Dans le positionnement des flashs, il faut connaître deux règles : celle de de la distance et celle des angles.

------------------------------------------

Nombre-guide NG :

- C’est la Grandeur normalisée qui caractérise la Puissance d’un flash.

- Le nombre-guide NG est toujours exprimé pour une sensibilité de 100 iso et une focale normale de 50 mm pour le format 24x36.

- En général, les valeurs de nombre-guide :

NG = 10 à 16 pour un appareil compact
NG = 10 à 12 pour le flash intégré d’un boitier reflex
NG =15 à 36 pour un flash cobra classique
NG = 20 à 50 pour un flash torche pro
NG = 40 à 60 et plus pour les flashs de studio

------------------------------------------

Open Flash :

- 1 Flash est impuissant à éclairer 1 Grande Etendue Sombre en un seul éclair.

- Appareil photo sur Pied photo.

Se mettre en pose B (l'Obturateur reste ouvert – L'appareil photo enregistre les éclairs successifs du flash).

Faire le tour de la surface à éclairer, flash à la main, en envoyant des éclairs successivement sur les murs,de manière la plus homogène possible.

Opérer de nuit, car la durée de la pose B est très longue, (plusieurs minutes) et toute lumière permanente serait largement surexposée.

- ex :

Pour éclairer au flash l'intérieur d'une église. Environ 12 Eclairs

Pour 1 pièce d'appartement 2 ou 3 éclairs.
Ne Pas se Placer entre l'objectif et la surface qu'il va éclairer.

------------------------------------------

Flash au Plafond :

- Dans une pièce au plafond blanc, permet de créer un éclairage plus doux et moins plat.

- Avec un flash en extension, de diriger ce dernier au plafond.
- Avec un flash cobra, orienter la tête à 45°.
- Avec un flash non orientable, placer un réflecteur devant la fenêtre du Flash.

Ce réflecteur peut être un petit carton blanc ou mieux un carton sur lequel on a collé un papier d'aluminium.
- Dans tous les cas, la distance flash-sujet est devenue flash-plafond + plafond – sujet.

------------------------------------------

Prise de Vue :

- On conseille souvent de sous-exposer d'1 IL (1 Valeur de Vitesse ou de Diaphragme) l'Eclairage du Flash par rapport à celui de l'Appareil photo.

- Régler le Flash Intégré de l'Appareil photo en Mode « Contrôleur » = Il va Déclencher le Flash Externe Déporté en tenant compte des Réglages faits sur l'appareil photo.

- Mode de Prise de vue :

- Sensibilité : 100 ou 200 ISO.

- Automatisme Priorité au Diaphragme : Portrait. F:5,6

- L'appareil se règle automatiquement sur la Vitesse de Synchonisation Flash.

------------------------------------------

Strobist :

- Photographe qui utilise 1 ou plusieurs flash(s) « cobra » déporté(s) = Flash(s) auxiliaire(s) séparaé(s) de l'appareil photo.

- De nombreux accessoires (boîte à lumière – parapluie...) permettent d'obtenir un Rendu proche de celui obtenu en studio avec du matériel de studio.

------------------------------------------

Stroboscope :

- Les flashs évolués comportent un dispositif permettant d'émettre non pas un éclair, mais plusieurs dont on peut régler :
la Puissance: 1/8 - 1/16 - 1/32
le Nombre d'éclairs : de 2 à 10
la Fréquence ou Nombre d'éclairs par sec. : de 2 à 20
- Appareil sur Pied photo. Afficher 1 Temps de pose de 1 sec.
- Permet de Décomposer le Mouvement.

- La pose étant d'1 sec. et la puissance de l'éclair réduite, travailler dans la pénombre, sur fond noir ou mieux dans l'obscurité pour qu'aucune lumière ne vienne altérer la succession des images stroboscopiques.

------------------------------------------

Studio :

- Déclencheur Sans Fil de Flashes de studio.

------------------------------------------

Synchronisation :

- Synchro 1er rideau :

C'est le schéma classique. Sujet en Déplacement Rapide. Vitesse Lente 1/15 ième de sec.

L'éclair du flash Fige le Début du mouvement du sujet. La Fin du Mouvement est enregistré Flou.

- Synchronisation 2 ième rideau :

Sujet en Déplacement Rapide. Vitesse Lente 1/15 ième de sec.

L'éclair du flash Fige la Fin du mouvement du sujet. Le Début du Mouvement est Flou.

Cette Technique Rend mieux l'effet de « Filé Feux Rouges des Voitures en circulation ». Le Filé est rendu Après les Voitures. Ne le Précède Pas comme avec la Synchro 1ier Rideau.

------------------------------------------

Température de Couleur :

- La Température de Couleur de sa Lumière est très voisine de la Lumière du jour. Réglage Balance des Blancs Flash (Icône Eclair).

------------------------------------------

Transmetteur Sans Fil Full TTL :

- Déclenche le Flash Externe avec les Réglages de l'appareil photo. Plusieurs Transmetteurs peuvent Déclencher Plusieurs Flashs.

- 1 Marque parmi d'autres : Yangnuo

------------------------------------------

Vitesse de synchronisation :

- Vitesse la (+) Grande pour laquelle le capteur (le film) est totalement impressionné par l'éclair émis par le flash.

1 Vitesse Trop Importante ferait que l'on aurait 1 partie de l'image Noire parce que n'ayant pas reçu la Lumière du Flash, l'Obturateur n'étant pas totalement Ouvert.

- Suivant les boîtiers, la vitesse de synchronisation peut être classiquement de :

1/60 ième sec – 1/125 ième sec – 1/250 ième sec

------------------------------------------

Yeux Rouges :

- Ou « Yeux de lapins russes ». Il s'agit de "la lueur pupillaire" des yeux. En éclairant le fond de l'œil, le flash dévoile la coloration rouge de la rétine, zone fortement irriguée par de très nombreux vaisseaux sanguins.
- Donc plus la pupille est dilatée, plus le phénomène des yeux rouges se manifeste.

C'est précisément dans l'obscurité où le flash est indispensable que la pupille est la plus dilatée.
- Si l'angle alpha est faible, inférieur à 2,5 ° le phénomène se produit.

Si l'angle dépasse 2,5 ° , le flash éclaire une zone du fond de l'œil qui n'est pas vue par l'objectif. Le phénomène n'a donc pas lieu.
- Pour éviter à coup sûr de faire des photos « d'albinos », placer le flash à 15 cm au moins de l'objectif.
- Les dispositifs "anti-yeux-rouges" des appareils compacts et des flashs intégrés des reflex utilisent un artifice. Ils contraignent le sujet à fermer les pupilles en envoyant un ou plusieurs pré-éclairs. L'efficacité n'est pas totale et les pré-éclairs consomment une énergie dont on ne dispose plus pour l'éclair principal.

- Enfin, Possibilité d'intervenir avec 1 logiciel de retouche d'image en post-traitement.

------------------------------------------