Brèves d’humeur

Histoires de convictions

En matière d’Ingénierie Système, les convictions de chacun peuvent influer sur la réussite des projets, c’est à dire l’atteinte des objectifs de qualité, de coût et de délai.

Voici 4 types de convictions que je rencontre aujourd’hui dans les entreprises :

  1. Il y a ceux qui croient que l’Ingénierie Système consiste uniquement à gérer les besoins et les exigences ; ils recherchent donc un outil de gestion des exigences ; c’est très bien, ils cherchent à comprendre ce qu’il faut faire !
  2. Il y a ceux qui croient que l’Ingénierie Système consiste uniquement à concevoir des solutions architecturales et de design, ils recherchent donc des outils de conception; c’est très bien, ils veulent faire un produit !
  3. Il y a ceux qui croient que l’Ingénierie Système consiste uniquement à « mettre au point » un produit en faisant des essais et à corriger les erreurs jusqu’à ce que « ça marche » ; ils recherchent des outils de test ; c’est très bien, ils veulent faire fonctionner leurs produits !
  4. Il y a ceux qui croient que l’Ingénierie Système consiste à établir les liens entre les exigences, l’architecture, le design et les vérifications, parce qu’ils savent bien que les solutions doivent répondre à des besoins, que les essais doivent vérifier que les solutions permettent d’atteindre les exigences, mais que le management technique de cet ensemble n’est pas trivial. C’est très bien, mais ces personnes n’imaginent pas qu’il puisse exister des méthodes et des outils capables de supporter tous ces aspects.

Si l’on prend les 3 premières “croyances”, cela conduit de façon caricaturale à juxtaposer 3 sous-projets qui ont très peu de liens : un sous-projet “Exigences”, un sous-projet “Architecture – Design” et un sous-projet “Intégration – vérification”.

Si l’on prend la dernière “croyance”, il faut savoir que sa mise en oeuvre est tout à fait possible, dans la mesure où l’on a défini un processus d’ingénierie supporté par une ou des bases de données. Ces bases de données doivent être pérennes sur plusieurs dizaines d’années et pouvoir échanger avec différents outils. Tout ceci existe depuis le début des années 2000 !