luge-800x600

Si on jouait à la marchande, je vous achèterai des choux de Bruxelles mais ici on joue plutôt à la banque…

Les garçons ne font plus la sieste, le vrai coup dur pour une femme au foyer. Mais en même temps ils grandissent et jouent donc plus ou moins calmement jusqu’à 15h, la preuve en image :

J’ai donc un peu de temps libre devant moi pour vous raconter la dernière réunion de parents d’élèves. Le thème de la réunion était « les chiffres et les lettres ». La maîtresse d’Oscar, véritable disciple de Maria Montessori, nous improvise tous les 2 mois des réunions afin de nous impliquer dans l’éducation de nos bambins et de bien nous faire comprendre l’importance d’entretenir la spontanéïté et la particularité de nos enfants !

Bref, la réunion commence, je somnole doucement bercée par le discours en allemand jusqu’au premier atelier, le jeu de la banque !!! Et oui, pendant que les petits français jouent naïvement à la marchande, les petits suisses jouent à la banque. On arrive avec des chèques et on repart avec du liquide, le plus naturellement du monde. Avec mon Jacquot nous retenons un petit fou rire et nous participons activement en tant que client car nous n’avons pu obtenir le poste de banquier, l’échec.

La réunion se poursuit, et maintenant que nous savons compter jusqu’à 100 000, nous passons à l’écriture. Là de nouveau le choc, premier exemple, écrivons le mot « Geld », « argent »… no comment.

Pour finir, ce matin, Oscar me demande si je sais pourquoi il y a des numéros sur les maisons. Je pars dans la grande explication des adresses et voilà qu’il me répond, tu n’as rien compris, c’est le prix des maisons, quelle spontanéité !

Revenons à nos petits choux. Notre voisin, Bernhard, nous avait une fois préparé un goulash avec des choux de Bruxelles et à ma grande surprise, j’avais aimé. Conclusion, osons les choux de Bruxelles !!

1. Couper le pied des choux et les laver.
2. Cuire les choux 10 minutes dans de l’eau bouillante.
3. Découper des morceaux de lard et les étaler sur une plaque allant au four.
4. Y ajouter les choux, saupoudrer d’un peu de noix de muscade, de sel et un peu de beurre. Il faut beaucoup de courage pour saupoudrer ce dernier mais on y arrive !
5. Passer les 10 minutes sous le grill de votre four et déguster !

Ne vous attendez pas à des miracles, si vous n’aimez pas le chou, passez votre chemin mais si vous voulez changer de vos recettes classiques, just do it…

Et comme c’est sûr qu’il vous restera du chou pour le lendemain, je vous conseil le toast osé aux choux :

1. Griller une tranche de pain de l’ouvrier ! Pain en promo en ce moment à la coop.
2. Verser une larme d’huile d’olive sur votre tranche.
3. La frotter avec de l’ail.
4. Y disposer vos choux coupés en fine lamelle.
5. Un peu de sel, de poivre, de copeaux de parmesan et une larmichette d’huile d’olive.

Et là tout le monde a adoré, c’est sûr, il ne vous en restera plus.