affiche

Quatre questions à… Marie Caudry, illustratrice.

Marie Caudry, illustratrice.

Quel genre de lectrice êtes-vous ?
Je suis une lectrice vorace, par périodes.
Je lis forcément un peu tous les jours, mais parfois c’est juste deux pages avant de dormir, et à d’autres moments la lecture envahit la journée, et je vole – coupable – des heures à mon temps de travail, parce que je ne peux pas m’en empêcher.
Je lis surtout des romans (classiques ou contemporains), rarement de la poésie, quelquefois des romans ado ou de la SF. J’ai lu beaucoup de BD, mais je n’en lis presque plus. Je lis des albums à mes enfants, et des petits romans. Un peu de presse également.

Quels sont les auteurs et artistes qui sont des références pour vous ?
Voici une liste non exhaustive : Hiroshige, Hokusai, Goya, Rembrandt, Henry Darger, Bill Taylor, Jean-Charles Blay, Dominique Goblet, Moebius, Hergé, Daumier, Blutch, Edward Gorey, William Steig, Maurice Sendak, Kitty Crowther, Nicolas de Crecy, Joann Sfar, Claude Ponti, Quentin Blake, Henry Michaux, Hilary Knight, Alexandra Duprez, Hayao Miyazaki, Philippe Dumas, Joakim Nordström, Beatrice Alemagna, Roger Duvoisin, Manuel Fior, Brecht Evens, Lili Carré, Lucy Durbiano, Gaëtan Dorémus…

Quel auteur ou artiste – plutôt peu connu – aimeriez-vous mettre en avant ?
William Steig (auteur américain décédé en 2003, qui réalisa de nombreuses BD et écrivit pour la jeunesse) est connu, mais pas assez. Je suis également une grande fan d’Arthur Geisert. Et puis aussi d’Aurore Callias (elle a un imaginaire d’une richesse incroyable, doublé d’un dessin d’une élégance folle).

Share Button