Catégorie : Non classé

lecture

Des personnages humains plutôt qu’animaux

Les enfants lecteurs seraient plus sensibles aux livres mettant en scène des personnages humains plutôt que des héros animaux, selon une étude réalisée par l’Institut des études pédagogiques de l’Ontario, rattaché à l’Université de Toronto (Canada).
L’étude a été effectuée sur une centaine d’enfants âgés de 4 à 6 ans.



Rodin

Au plus près de Rodin

A l’occasion du centenaire de la mort de Rodin et de l’exposition au Grand Palais à Paris (jusqu’au 31 juillet), plongez dans le livre de Maryline Desbiolles « Avec Rodin » (éd. Fayard, 18 €). L’auteur évoque son travail, ses lieux de vie, ses fréquentations, ses liens avec les modèles…Une approche sensible et précise du sculpteur.



prix-petit-a-2016

Prix Petit Angle 2016 à des albums La Joie de Lire

Le jury du prix Petit Angle (décerné à des albums jeunesse illustré avec de la photographie) s’est réuni entre Noël et le Nouvel An.

Le prix 2016 récompense Les Histoires d’Amadou, en particulier « Amadou, marchand d’escargots » d’Alexis Peiry et Suzi Pilet (éd. La Joie deLire).
Une façon de rendre homme à la photographe Suzi Pilet qui a eu 100 ans en 2016. Elle s’était spécialisée dans la photographie d’enfants et avait imaginé la série des Amadou avec Alexis Peiry. La réédition de certains titres permet aux jeunes lecteurs d’aujourd’hui de découvrir cette artiste fort intéressante.
Une association s’est créée en 1994 dans le but de promouvoir l’œuvre photographique de la photographe.
www.associationsuzipilet.ch/

Un Prix du jury a également été décerné à Odile Bailloeul pour sa collection « Tout-petits souris » (éd. La Joie de lire), photographies de Claire Curt. Avec ses albums, elle offre aux tout-petits un univers dynamique, des personnages au caractère nuancé, des livres qui invitent au dialogue, à la réflexion et au rêve.

Le Prix, créé en 2012, est organisé par l’association Puce & Pied de mouche (basée à Baugé-en-Anjou).Contact : chroniklivres@gmail.com



Belle rentrée littéraire à Nancy

Du 9 au 11 septembre, la rentrée littéraire se déroule à Nancy. Plus de 550 auteurs seront présents. Cette édition sera présidée par Philippe Claudel. « Le livre sur la place » accueillera Kamel Daoud, Elisabeth Badinter, Andreï Makine, François Bégaudeau, François Vallejo, Céline Minard, Hubert Reeves, Vincent Ravalec, Anne Percin… Tout le programme sur : lelivresurlaplace.fr



lecture

La poésie méditerranéenne dans les rues de Sète

Sète se met à la poésie du 22 au 30 juillet, à l’occasion du festival Voix Vives.
Pendant neuf jours, des lectures, concerts, rencontres, échanges autour de la poésie méditerranéenne contemporaine.
Plus de 100 poètes de toute la Méditerranée seront présents dans les rues, pars, jardins et à bord de bateaux.
Parmi eux : Jacques Ancet (France), Horia Badescu (Roumanie), Denise Boucher (Francophonie-Québec), Haydar Ergülen (Turquie), Vénus Khoury-Ghata (France-Liban), Maria Antonia Ortega (Espagne), Liana Sakelliou (Grèce)…et pendant tout le festival Salah Stétié, président d’honneur.

Renseignements complémentaires au 04 99 04 72 51. www.voixvivesmediterranee.com



43-rue-du-vieux-cimetiere-tome-7

Lester au pays du Loch Ness

Les habitants du manoir Vranstock (Illinois) ont rendez-vous avec l’Ecosse et ses monstres. Le nouvel épisode de « 43, rue du Vieux cimetière » entraîne le jeune Lester et sa vieille amie Adèle (un fantôme) dans le château d’un défunt grand-oncle, psychiatre aimant les bons mots. Non seulement Lester va devoir affronter un promoteur immobilier mais aussi partir à la recherche d’une tortue, empruntée à la bibliothèque de son quartier. Ce septième volume donne quelques informations intéressantes sur Ignace Bronchon, le père adoptif de Lester. On comprend mieux d’où vient le caractère renfermé de ce personnage râleur. C’est drôle et fantaisiste. On retrouve avec plaisir les personnages attachants de cette série imaginée par Kate Klise et sa soeur Sarah, auteur des illustrations. La diversité de celles-ci (dessins, schémas, correspondances, billets d’avion…) fait partie des atouts du livre.

« 43, rue du vieux cimetière : la monstrueuse farce du Loch Ness », de Kate et M. Sarah Klise. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Mickey Gaboriaud, Albin Michel jeunesse. 8,50 €.



image sahara

Le prix Kourouma 2015 attribué à un jeune écrivain sénégalais

L’écrivain sénégalais Mohamed Mbougar Sarr a reçu le 1er mai le prix Ahmadou Kourouma 2015 pour son livre « Terre ceinte » (éditions Présence africaine).
Le lauréat est un jeune écrivain âgé de 24 ans ; 3Terre ceinte » est son 1er roman. Le prix dédié à la mémoire de l’écrivain ivoirien Ahmadou Jourouma a été remis lors du Salon africain du livre, de la presse et de la culture à Genève, en présence de l’auteur et du président du jury Jacques Chevrier.
« Terre ceinte » plonge le lecteur dans l’univers d’une ville sahélienne, désormais sous la coupe d’islamistes, qui font régner la terreur.

A lire également une nouvelle primée du jeune écrivain : http://www.alliance-francophone.org/v2/spip.php?article489



Monsieur Hulot

M. Hulot s’offre de nouvelles vacances

Petit air de printemps avec le dernier album de David Merveille. Il rend hommage à Jacques Tati en imaginant une nouvelle aventure de Monsieur Hulot au bord de la mer. On retrouve ce personnage sur la plage de Saint-Marc-sur-Mer, lieu de tournage qu’avait choisi Tati pour son film de 1953. Cette fois, Monsieur Hulot rencontre un petit garçon avec un ballon dans les bras. Toujours aussi distrait, drôle malgré lui…il nous entraîne dans une aventure au bord de la réalité, aux limites du raisonnable, très loin de notre quotidien, dans une époque où les vacances se passaient en famille, au même endroit d’une année sur l’autre, dans le calme des jeux de balle sur le sable fin…Dans des nuances de gris, les illustrations de David Merveille se succèdent pour offrir à l’arrivée un album empreint de nostalgie.

« Monsieur Hulot à la plage », de David Merveille, d’après Jacques Tati. Rouergue. 16 €.



Plus haut que les oiseaux

d’Eric Pessan, Ecole des loisirs, collection Médium, 120 p. 8,70 €.
Belle écriture. Dès la première page de ce roman,



Films-finlandais

Du 5 au 7 avril, plongez dans la culture finlandaise

« Demain, 18 ans »
Trois soirées sur le cinéma finlandais sont programmées au Reflet Médicis (Paris, 5e) du 5 au 7 avril.
Une initiative de l’Institut finlandais à Paris pour faire découvrir au public le jeune cinéma de ce pays. Premier rendez-vous le 5 avril, à 20, h 30, avec « Demain, 18 ans » de Maarit Lalli.
Puis « Miss Blue Jeans » de Matti Kinnunen, le 6 avril, à 20 h 30. Et enfin « Vuosaari » de Aku Louhimies, l’un des plus importants réalisateurs finlandais.
Reflet Médicis, 3 rue Champollion, Paris 75005. Tarifs : 9,30 €. Renseignements au 01 43 54 42 34.